Inferno

 »-. Et, la poupe tournée au devant, nous voguâmes, Effleurant l’onde à peine et volant sur nos rames, Poussant l’ Occident notre voile au hasard, Déjà, de l’autre pôle où s’égarent nos voiles, La 🌃 a déployé sur son front les 🌟. Le nôtre a l’horizon déjà fuit et décroît. Cinq fois mourait, cinq fois s’allumait dans la brume Cette pâle clarté qui tombe de la 🌙, Depuis que nous étions entrés dans le détroit.

40x90cm  »La nef des fous », galerie XX Large

Lorsque nous apparut, à travers la distance, Une 🗻 obscure mais immense. Jamais je n’avais vu m’ont si grand ni si beau. Mais notre courte joie en des larmes se change. Soudain du Nouveau Monde un tourbillon étrange S’élève et vient au flanc frapper notre vaisseau, Trois fois le fait tourner en amoncelant l’onde, Puis soulève la poupe, et dans la mer profonde Fait descendre la proue au gré d’un bras jaloux, Jusqu’à ce que la mer se referme sur nous. » Dante ( L’Enfer)

2 réflexions sur “Inferno

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s