L’artiste

 »-. L’atelier était dépourvu de meubles, à l’exception d’une table sans style sur laquelle Tania avait déposé les photos d’après lesquelles elle travaillait. Elle avait accroché les toiles face à la fenêtre, sans le moindre souci d’effet. Sur l’autre mur, elle avait esquissé les perspectives d’un trompe-l’oeil. -. Je n’y arrive plus. L’habitude des portraits, que voulez-vous. Comment refuser ? Ce sont mes amis. Ils ne m’ont pas oubliée. Ils aiment ce que je fais. Et ils savent que...-

Il avait répondu mécaniquement. Il examinait un à un les portraits accrochés au mur. Il était saisi par les regards fixés des personnages, par leur précision douloureuse. Tania dut deviner son trouble. Elle étendit le bras vers deux petites toiles, qu’il n’avait pas remarquées. -. Vous devriez aimer ces paysages. C’est le fleuve, vu d’ici. Je l’ai peint pendant les grands froids-. Dans ces toiles rarissimes où elle s’était risquée à PEINDRE un paysage, il était très difficile de reconnaître le Val. En tout cas celui, aimable et délicieux, de l’imagerie à l’usage des touristes. Elle en a fait un fleuve de mort, la rivière des Enfers, agitant entre ses îles floues de gros tourbillons de gris plombé. -. Prenez-les. Prenez-les tous les deux. Ils vous attendaient. Je vous les donne-.’‘ Irène Frain (Secret de famille)

40x50cm « Orage« , vendu

2 réflexions sur “L’artiste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s