Un châtiment nommé Typhus

 »-. Ce fut l’année du typhus exanthématique. Ce fut d’abord comme une nouvelle calamité frappant les pauvres mais qui, rapidement, prit l’allure d’un châtiment divin. Il fit son apparition dans les quartiers misérables, à cause de l’hiver, de la sous-alimentation et de l’eau croupie des rigoles. Il se surajouta au chômage et essaima partout. Les hôpitaux étaient débordés. Les malades déambulaient dans les rues avec des yeux hagards, ils s’épouillaient et projetaient leurs parasites sur les bien portants. L’épidémie se propagea, pénétra dans tous les foyers, contamina collèges et fabriques, nul ne pouvait se sentir hors d’atteinte.

80x60cm « Virus printanier »

Tout le monde vivait dans la peur, scrutant les signes annonciateurs de la terrible maladie. Ceux qui étaient atteints se mettaient à grelotter, glacés jusqu’aux os par un froid de pierre tombale, et sombraient bientôt dans l’hébétude. Ils restaient là comme des demeurés, consumés par la fièvre, faisant du sang, pleins de délires de 🔥et de naufrages, s’écroulant, les jambes en coton, les os comme des chiffres molles, un goût de bile dans la bouche, la chair à vif, une pustule rouge voisinant avec une autre bleue, une autre jaune, encore une autre noire, vomissant tripes et boyaux et implorant que Dieu les prît en pitié, qu’il les laissât crever une bonne fois. Car ils n’en pouvaient vraiment plus, leur tête explosait. Et quant à leur âme, elle partait en chiasse et en trouille.’ Isabel Allende (La 🏡 des esprits)

5 réflexions sur “Un châtiment nommé Typhus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s