Les oiseaux de la mer

 »-. Ce n’Ă©taient pas les mouettes fantomatiques d’un souvenir, mais bel et bien une ronde d ‘🐩 vivants, fougueusement concrets. D’oĂč venaient-ils ? PAS une đŸïž, pas mĂȘme un caillou dans ce coin d’ocĂ©an, la terre la plus proche encore Ă  tous les diables… Un â›” ! Son ❀ sauta. Ces 🐩 ne pouvaient ĂȘtre qu’une de ces bandes de mouettes que tout navire traĂźne aprĂšs lui. Un navire, un navire ! … Aucun navire d’ailleurs, mais peut-ĂȘtre, lĂ -bas, une fumĂ©e. Oui, sĂ»rement, une fumĂ©e ! En dĂ©pit de ses efforts pour conserver son calme, il Ă©tait pris d’excitation fĂ©brile, se hissant pour mieux voir et se dĂ©menant. Chers 🐩 ! » Vercors (Sillages)

Une de mes lectures me donne l’idĂ©e, que d’aucuns trouveront saugrenue, de PEINDRE l’espoir du naufragĂ©. Ces mĂȘmes fĂącheux me feront remarquer que le sujet a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© traitĂ©, de ✋ de maĂźtre, celle de GĂ©ricault, via le cĂ©lĂ©brissime  »Radeau de la MĂ©duse’‘. Mon propos est certes plus modeste, PEINDRE des 🐩, de mer bien Ă©videmment, pour donner une lueur d’espĂ©rance de survie Ă  un pauvre hĂšre perdu dans la grande bleue. Tout est lĂ , les mouettes, la fumĂ©e, l’on peut mĂȘme, au loin, deviner la silhouette d’un â›”… Sauf que je suis partie dans une toute autre direction, avec une seule et unique mouette, en couleurs s’il-vous-plaĂźt. La mouette de l’espoir en quelque sorte (ou celle de ma paresse, diront mes dĂ©tracteurs…).

30x40cm « L’Oiseau de mer« , galerie BestiaireVous constaterez que Madame la Mouette est dotĂ©e d’une poche bien commode, avec bouton, contenant tout le nĂ©cessaire du parfait petit sauveteur de naufragĂ©…-

Mon conseil. -. Un tableau n’est souvent fait que de petits riens, pour peu que l’on laisse parler son ❀. Il n’est alors pas inutile de se glisser dans la peau du naufragĂ©, qui n’a rien bu ni mangĂ© depuis des heures, et dont la raison commence Ă  vaciller… une seule mouette Ă  l’horizon, et c’est dĂ©jĂ  le bonheur ! -. J’aurais aimĂ© soumettre ce texte Ă  mes Ă©lĂšves de L’Atelier du Jeudi, pour guetter leurs rĂ©actions, et un Ă©ventuel dĂ©clenchement vers le traitement original d’une toile. Je n’ai pas tentĂ© l’affaire, aprĂšs tout, les adhĂ©rents de L’Atelier sont lĂ  pour y apprendre les bases de la peinture, pas forcĂ©ment pour suivre leur animatrice dans ses dĂ©lires artistiques… Bon, peut-ĂȘtre, quelque jour, j’oserai l’expĂ©rience avec un ou deux volontaires…

3 réflexions sur “Les oiseaux de la mer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s