Merde alors, c’est la mer !

 »-. On ne l’a avait jamais vue, et ça ne nous était pas venu à l’idée que nous la rencontrerions comme ça, de façon aussi soudaine, elle était venue à nous sans prévenir, se dévoilant d’un coup à nos yeux, sans préparation. Elle dormait entre les barques balancées dans le grand bassin du Vieux-Port, et on la voyait entre Saint-Jean et Saint-Nicolas, qui s’étendait à perte de vue, crevée d’îles blanches, minuscules et ensoleillés. Devant nous le pont transbordeur, des flottilles d’embarcation et le ferry-boat qui traversait pour l’un de ses premiers voyages du jour.

40x50cm « Le petit port du vallon des Auffres« , galerie Laissez-moi vous conter la mer

Nous nous sommes rapprochés le plus possible, jusqu’au bord du quai, en dessous de nous l’eau était verte, et pourtant si bleue au loin, et il était impossible de saisir l’endroit précis où le bleu se transformait en vert. -. Alors, les petits, on s’offre le Château d’If ? On embarque et on s’en va-. Nous avons levé la tête. Les touristes n’abondaient pas à cette époque, on nous montrait un ⛵ jaune, qui tanguait doucement, avec des banquettes rouges et un bastingage qui aurait eu besoin d’un grand coup de peinture. Il y en avait des choses à faire à Marseille ! Le cinéma, les ⛵, des voyages qu’on vous proposait comme ça, de but en blanc. Ça m’aurait bigrement tenté, moi, le 🏰 d’If, un 🏰 dans la mer, ça devait être merveilleux ! » Joseph Joffo (Un sac de billes)

2 réflexions sur “Merde alors, c’est la mer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s