Vive les AristoPeintres !

C’est (presque) l’euphorie, les expositions de peinture, avec pass sanitaire et masques en contrepartie, ont repris, les artistes commencent à s’y risquer et le public à les arpenter. On note même une timide reprise des ventes et surtout des commandes, sachant que la proximité de Noël et de sa cohorte de 🎁 n’est sans doute pas étrangère à ce subtil regain d’intérêt… Bref, l’espoir renaît, en petits cercles d’intérêts et d’affinités, les peintres se retrouvent, s’embrassent, se jalousent, s’épient, échangent nouvelles et impressions, se congratulent ou s’envoient des réflexions aigre-douces sur l’art de PEINDRE. La vie reprend…

J’avais oublié, à ne plus les fréquenter, combien mes consœurs et confrères, et sans doute moi-même, faisons partie d’une  »caste’‘. Celle des aristo-peintres, dont certains, qui affichent au compteur à grand peine une vente par an (surtout les années bissextiles) se prennent au sérieux et clament à haute voix et devant tout public leurs préférences et références picturales. Leurs press-books et catalogues affichent des montants délirants, un peu de modestie que 😈, nous ne sommes après tout que des amateurs, mieux vaut céder modestement un tableau (je n’ai pas dit brader…) que d’en encombrer pour les années à venir ses caves, greniers et dépendances.

Mon conseil. -. Je n’affiche pas, en général, un quelconque tarif, en compagnie de mes confrères, sur un quelconque catalogue à disposition de la curiosité de tout un chacun. J’aime la discrétion, je la dois à ma clientèle. Je préfère donc le contact direct avec l’éventuel acheteur, qui, intrigué, saura bien me trouver pour discuter en direct. Ce qui me permet de vendre  »à la tête du client ». Soit cher (traduisez, pas du tout) à qui ne me plaît pas, au juste prix à qui apprécie mon art, avec une ristourne ou des accommodements raisonnables à qui me parle le langage du ❤️. – La peinture, c’est surtout une rencontre. Et si la vente ne se conclue pas, tant pis (ou tant mieux c’est selon…) ! Nous ne finirons pas, de toutes façons, sur les cimaises des musées, tant mieux ( ou tant pis, c’est selon…)

30x40cm « Mam’Zelle au musée », collection privée, galerie Z’Artistes

4 réflexions sur “Vive les AristoPeintres !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s