Derrière le masque

 »-. Voyageur, qui es-tu ? Je te vois aller ton chemin, sans sarcasme et sans amour, avec ton regard indéchiffrable. Te voilà humide et triste comme la sonde qui, des profonds abîmes, remonte inassouvie à la lumière.

Qu’es-tu allé chercher là-bas, au fond ? Aucun soupir ne gonfle ta poitrine, ta lèvre dissimule son dégoût, ta ✋ ne saisit plus que lentement. Qui es-tu, qu’as-tu fait ? Repose-toi Ici, ce lieu est hospitalier à tous, délasse-toi. Et, qui que tu sois, dis-moi ce qui pourrait te plaire, dis ce qui pourrait servir à ton délassement. Tu n’as qu’à parler, ce que j’ai, je te l’offre. -. Délassement, délassement, ô, curieux, qu’as-tu dit ? Donne-moi, je t’en prie, donne-moi… –. Quoi donc ? -. Un autre masque, un second masque !- » Nietzsche (Par delà le Bien et le Mal)

40x40cm « Des papillons pleins la tête« , galerie Chemins de spiritualité

2 réflexions sur “Derrière le masque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s