Femme jusqu’au bout des pieds

 »-. En m’en retournant, je me trouvai dans la rue Saint-Louis, la gelée rendait le pavé sec et propre. Je vis une femme charmante sortir d’une grande 🏠. -. Je marcherai-, dit-elle, à l’homme qui lui donnait la ✋. Et le carrosse les suivit. –. Comment pouvez-vous marcher avec des talons aussi élevés ?. Je m’appuie, ou je marche seule, comme il convient à une femme de marcher, sans précipitation. Je croirais être chaussée en homme, si j’avais des talons bas. D’ailleurs, il nous rendent la jambe désagréable-.

Poème William Butler Yeats, 50x60cm « Eternel Féminin« , acrylique et collage, vendu, galerie Femmes, Femmes, Femmes

J’osai m’approcher en ce moment. –. Madame a bien raison ! Voyez, Monsieur, quelle grâce à cette marche noble, et quelle majesté donnent à Madame deux ou trois doigts de plus ! Tout, dans les femmes, doit avoir un sexe. L’habillement, la coiffure, la chaussure, surtout la chaussure, qui doit être d’autant plus soignée que c’est elle-même la partie la moins agréable de l’habillement. Il est très important pour les mœurs, très important pour les femmes, que leur habillement tranche avec le nôtre ! Elles perdraient de leurs attraits par le rapprochement. Mais, supposons qu’elles n’en perdissent pas, et qu’elles communiquent au contraire leur charme de sexe à l’habillement des hommes ! Il en résulterait un grave inconvénient pour les mœurs… Ceci est une chose dont la police devrait se mêler. » Nicolas Restif de la Bretonne (Les 🌃 de Paris)

3 réflexions sur “Femme jusqu’au bout des pieds

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s