Le départ pour Tassin

 »-. Une cousine qui a des relations lui a trouvé une place chez un couple, à Tassin la Demi Lune. Une vraie expédition. Juliette n’a jamais pris le train. Un matin d’automne, Françoise et le vélo accompagnent Juliette au village où le père Blanc la prendra dans sa carriole jusqu’à la gare de Mâcon, il s’y rendait de toute façon, c’est jour de marché. Les deux femmes vont à pied, Juliette guide le vélo, à l’arrière duquel on a ficelé la petite valise de carton bouilli où elle a plié ses habits du dimanche et quelques vêtements chauds pour l’hiver. Le linge qui ne tenait pas dans la valise, on en a fait un baluchon que Françoise tient sous le bras.

40x40cm « En chariot bâché« 

Chacune d’un côté du vélo, elles ne disent rien. Le ciel est couvert, il ne pleut pas. Presque toutes les feuilles sont tombées, on voit les 🐦 voler de branche en branche. Juliette a chaussé les souliers noirs de l’enterrement du père et mis son cache-misère, un large manteau en drap gris, sur la tête le feutre marron à ruban noir. Françoise soupire de temps en temps, Juliette a le ❤️ gros. Les adieux sont rapides, on ne va pas faire des manières sur la place devant tout le monde, tu peux être sûre qu’elles sont toutes derrière leur carreau. La carriole s’en va. Françoise fait un petit tour à l’église pour se moucher, puis rentre à Arciat. –Boire une tasse de café chaud ne fera pas de mal-. » Marie Chaix (Juliette, chemin des Cerisiers)

Une réflexion sur “Le départ pour Tassin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s