Caves, mode d’emploi…

 »-. Depuis toujours, dans le Val, les grottes ont servi de refuge. Ces longs souterrains étroits abritent aujourd’hui des débarras, des champignonnières, ou bien sont envahies par les blaireaux et les 🦊, les hivers de grand froid. Si d’aventure un tracteur en défonce le plafond et découvre soudain leurs chatières, leurs chambres bordées de bancs, on se met à y chercher fébrilement des trésors, quand on ne s’empresse pas de les combler.

Car il s’est toujours attaché une réputation étrange aux centaines de grottes qui, d’un bout à l’autre de la vallée, grignotent de part en part la terre de Loire. Certains noms qu’elles ont reçus, Cave du 😈, Cave aux Fées, Cave des Bohèmes, Cave à la fausse monnaie, témoignent des activités occultes auxquelles on s’y livrait. Édition de pamphlets hérétiques, recherches alchimiques, ou même orgies lucifériennes, les célèbres 🌃 de l’erreur pendant lesquelles les femmes les plus vertueuses des villages s’offraient à des comparses inconnus, sous des symboles gravés à fleur de craie, sexes mâles et femelles, constellations, 🌙 jumelles, ☀️ doubles, fourches sataniques et autres signes cabalistiques, dont la plupart résistent encore à l’interprétation.’‘ Irène Frain (Secret de famille)

2 réflexions sur “Caves, mode d’emploi…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s