Quitter Tombouctou

 »-. Le 4 mai 1828, René Caillé quittait Tombouctou. Sidi Kebir s’était montré particulièrement généreux. – Comment te remercier pour toutes tes bontés ?-. Tu prierais Allah, et m’associeras dans tes prières. Cela dit, n’oublie pas surtout les deux outres en peau de 🐐 qui constitueront ta réserve d’eau personnelle. Va te reposer, tes bagages seront chargés par mes soins sur le 🐫 loué à ton intention-. Au lever du ☀️, SIDI Kebir vint réveiller son hôte pour l’inviter à un copieux petit-déjeuner fait de thé, de bouillie de mil, de petits 🍞 de froment, de 🍯 et de beurre. Ils sortirent de Tombouctou. René Caillé garderait de Tombouctou le souvenir d’une ville accueillante, où l’hospitalité n’était nullement intéressée.

Aux faubourgs de la ville, il découvrit avec appréhension l’immensité du désert dans lequel il allait s’enfoncer. La plaine sableuse, à peine tavelée de vert, était écrasée de ☀️. Et, au loin, là où elle rejoignait le ciel, un grand ☁️ de sable s’élevait. -. Où sont les 🐫 ?-. Vois ce ☁️ de sable qu’ils déplacent en marchant. Ils ont pris un peu d’avance, mais tu les rejoindras facilement. Va, mon fils, et qu’Allah te protège !-‘‘ Roger Frison-Roche (L’esclave de Dieu)

50x70cm  » Le désert de l’Arizona », galerie Les clins d’oeil de Dame nature

3 réflexions sur “Quitter Tombouctou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s