La belle Hélène

 »-. D’après Eusèbe, dont la chronologie n’est pas toujours invulnérable, elle avait plus de cent ans lorsque Pâris l’enleva. Voilà comment il compte. L’expédition des Argonautes, à laquelle prirent part Castor et Pollux, frères jumeaux d’Hélène, précéda de quatre-vingts neuf ans la prise de Troie. Les meilleurs auteurs s’accordent pour placer l’expédition des Argonautes seulement trente ans avant la chute de la ville. Ce qui ferait, tout de même, une bonne soixantaine d’années pour Hélène, quand elle fit la folle avec le beau Troyen Pâris, qui en avait cinquante. J’ai essayé d’en sortir, étant très gêné de voir cette vieille dame s’en aller gambader sur la mer. Mais, il n’y a rien à faire, tous ces messieurs sont d’accord pour soixante ans minimum.

40x40cm « La Belle que voilà« , galerie Femmes, Femmes, Femmes

Mais, tout le ridicule de cette chronologie absurde disparaît, si nous admettons qu’Hélène est simplement une décision des dieux. Elle peut alors être partout, à la fois dans l’espace et dans le temps…/… Quand Ménélas l’eût reprise à Troie, il la ramena à Lacédémone, mais à la mort de Ménélas elle en fut chassée. Un jour qu’elle se promenait dans un verger, des femmes dont les maris avaient été tués au siège de Troie s’emparèrent d’elle, et la pendirent comme une pintade à la branche maîtresse d’un cerisier. ‘‘ Jean Giono

S

3 réflexions sur “La belle Hélène

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s