La guerre des dieux, les dieux de la guerre

 »-. Ainsi les dieux bienheureux, avec leurs appels, heurtent les deux partis ensemble, en même temps qu’ils font entre eux éclater un cruel conflit. Le Père des dieux et des hommes terriblement tonne du haut des airs. En dessous, Poséidon émeut la terre infinie et les hautes cimes des monts, bases et sommets. Ida aux mille sources est tout ébranlé. Et la cité des Troyens, et la flotte des Achéens.

40x30cm « Le Dieu de la Guerre »

Et sous la terre, le seigneur des morts, Aïdônus, soudain prend peur. De peur, il saute de son trône et crie. – Poséidon, l’ébranleur des sols, ne va-t-il pas faire éclater la terre dans les airs, et ouvrir aux yeux des mortels et des Immortels l’effroyable demeure de la corruption dont les dieux même ont horreur ?- Tant est si fort le fracas qui s’élève des dieux entrant en conflit. Face à sire Poséidon se dresse Phoebus Apollon, avec ses flèches ailées. Et face à Enyale, la déesse aux yeux pers, Athénée. Et face à Héphaïstos, le grand fleuve aux tourbillons mortels, celui que les dieux appellent le Xanthe, et les mortels le Scamandre. C’est ainsi que les dieux affrontent les dieux. » Homère (L’Iliade)

3 réflexions sur “La guerre des dieux, les dieux de la guerre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s