Le đŸŽč et son maĂźtre

 »-. Le piano est pour moi ce que le â›” est pour le marin et le 🐎 pour l’ Arabe. Plus encore, ma langue, ma vie, mon moi. Ma passion fait vibrer ses cordes et son clavier participe intimement Ă  mes diffĂ©rents Ă©tats d’Ăąme. Pour moi, l’importance du đŸŽč est Ă©norme, il me tient liĂ© par des chaines que je ne pourrai jamais briser.

30x40cm  » Lulu le pianiste », collection privĂ©e, galerie Z’ Artistes

A mon avis, c’est lui qui tient le plus haut poste dans la nombreuse famille des instruments musicaux. Parmi eux, il est le plus complexe et le seul qui progresse continuellement et qui se perfectionne chaque jour. Son extension est de plus de sept octaves, donc dĂ©passe celle du plus grand orchestre, et les dix doigts d’un homme suffisent Ă  manƓuvrer cet Ă©norme matĂ©riel sonore, tandis que l’orchestre nĂ©cessite le travail de cent exĂ©cutants. Nous pouvons imiter les accords d’une harpe, chanter comme les đŸŽ», dĂ©tacher, lier, exĂ©cuter sur le mĂȘme đŸŽč des milliers et des milliers de traits divers qui auparavant n’Ă©taient possibles que sur beaucoup d’instruments divers. Le piano a, plus qu’aucun autre instrument, la possibilitĂ© de participer Ă  la vie de l’homme, et cependant il vit d’une vie bien Ă  lui et a un dĂ©veloppement personnel… » Franz Liszt

2 réflexions sur “Le đŸŽč et son maĂźtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s