Jazzy

 »-. Les snobs et les esthètes n’avaient pas encore découvert Harlem. Nous y étions les seuls Blancs. La musique que j’entendis, absolument différente de celle que je connaissais, fut une véritable révélation pour moi. Les lignes mélodiques scandées par la percussion se chevauchaient en contrepoint dans un halètement de rythmes brisés, tordus. Une négresse dont la voix granuleuse semblait sortir du fond des âges chantait devant chaque table. Avec une expression dramatique, elle répétait inlassablement, jusqu’à l’exhaustion, le même refrain, soutenu par le jazz qui formait un fond de lignes mélodiques constamment renouvellées. Cette musique authentique prenait sa racine dans les éléments les plus obscurs de l’âme nègre, les vestiges africains, sans doute. Je ne pouvais plus m’en détacher tant elle me bouleversait…

Dimensions 40x60cm « Jazz », vendu, galerie Z’Artistes

La Création du monde m’offrit enfin l’occasion de me servir des éléments du jazz que j’avais si sérieusement étudiés. Je composai mon orchestre comme ceux d’Harlem de dix-sept musiciens solistes. Et j’utilisai le style jazz sans réserve, le mêlant à un sentiment classique…’‘ Darius Milhaud (Notes sans musique)

4 réflexions sur “Jazzy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s