»L’ Aiguille Creuse »… était donc creuse !

 »-. Phénomène naturel ? Excavation produite par des cataclysmes intérieurs ou par l’effort insensible de la mer qui bouillonne, de la pluie qui s’infiltre ? Ou bien oeuvre surhumaine exécutée par des humains ? Celtes, Gaulois, hommes préhistoriques ? Questions insolubles sans doute. Et qu’importait, l’essentiel résidait en ceci, l’Aiguille était creuse. À quarante ou cinquante mètres de cette arche imposante qu’on appelle La Porte d’Aval, et qui s’élance du haut de la falaise, ainsi que la branche colossale d’un arbre, pour prendre racine dans les rocs sous-marins, s’érige un cône calcaire démesuré, et ce cône n’est qu’un bonnet d’écorce pointu posé sur du vide ! Révélation prodigieuse.  » Maurice Leblanc (L’ Aiguille creuse)

J’étais déjà, adolescente, une lectrice compulsive. Mon addiction m’avait porté à lire quasiment toutes les énigmes siglées Arsène Lupin. Voilà que le hasard, via ma boîte à 💷 préférée, me remet sur la piste de l’un de ces bouquins que j’avais âprement dévorés. J’avais même croqué la silhouette, si maladroite que je ne l’ai pas conservée, de ce site fameux de la falaise d’Etretat. Tous les éléments étaient réunis, et tous les astres étaient alignés, pour que j’en esquisse une seconde tentative. Fort différente, bien entendu… adolescente, il y a bien longtemps, mon ✏️ était malhabile, je n’ai d’ailleurs guère fait de réels progrès. Mon imagination n’était pas en défaut, mais je n’osais pas affirmer mes convictions picturales, faites de coups de ❤️, de couleurs vibrantes et d’un zeste de folie. Il me restait à mûrir, à assumer mon coup de pinceau, à revendiquer mon style, à oser montrer mes créations.

50x60cm « L’Aiguille creuse », encres et acrylique au couteau, galerie Laissez-moi vous conter la mer

Mon conseil. -. Se souvenir de ses premières œuvres, réussies ou ratées, de ses essais parfois peu glorieux qui finirent à la poubelle, de ses doutes et de ses imperfections techniques, qui d’ailleurs, pour la plupart, perdurent… mais ceci est une autre histoire… Bref, il n’est pas inutile de  »reprendre » avec du recul quelques tentatives avortées -. Pour se rendre compte que les doutes et difficultés sont toujours présents, mais, et c’est là mon message d’espoir pour tous les artistes-peintres, que, l’âge et l’expérience venant, il existe des solutions pour les aborder autrement, et surtout tenter de les contourner. Ou, tout simplement, faire  »avec ».

3 réflexions sur “ »L’ Aiguille Creuse »… était donc creuse !

  1. Ping : ‘”L’ Aiguille Creuse”… était donc creuse !’ – Link Below | Relationship Insights by Yernasia Quorelios

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s