Mon Noël tahitien

 »-. Le 24 décembre, Anne fit sa dernière classe, à l’annexe du lycée Paul-Gauguin. Elle renonça vite à l’espoir de faire pénétrer la poésie de la Nativité dans une vingtaine de petites têtes tahitiennes inaptes à considérer ce mystère autrement que sous les apparences d’un très banal épisode de la vie quotidienne.

50x70cm « La crèche de Noel« , collection privée

Marie et Joseph étaient loin de chez eux ? Bon ! Cela arrive chaque année lorsqu’on va récolter le coprah. Ils ne savaient pas où dormir ? Il suffisait à Maria Vahiné de frapper à n’importe quelle porte où l’on serait trop heureux de l’accueillir, elle et son homme, pour passer une bonne soirée avec de la bière et des guitares. Ils n’avaient rien à manger ? Et les noix de coco ? Et l’arbre à 🍞 ? Et les 🐟 du lagon ? Bref, ils ont trouvé une vieille 🏠 en ruines, et Maria s’est couchée pour faire son petit enfant, qui était blond et beau comme tous les enfants des Blancs. Et un âne et un bœuf lui soufflaient dessus pour le rafraîchir, parce que, en décembre, on sait qu’il fait très chaud. Ils avaient bien de la chance d’être en voyage, et d’avoir un enfant blanc dont tout le monde serait jaloux.’‘ Paul Guimard (Rue du Havre)

3 réflexions sur “Mon Noël tahitien

  1. J’ai bien connu le lycée Paul Gauguin de Papeete (ma période Victor Segalen…) ! Il est vrai que sous ces latitudes exotiques les fêtes de la nativité ont une toute autre saveur ! Ce tableau naïf (ce n’est pas péjoratif) est attendrissant. Merci !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s