La première du Sacre du Printemps

 »-. La salle était comble. Il y a là, pour un oeil exercé, tous les matériaux d’un scandale. Public mondain, décolleté, harnaché de perles, d’aigrettes, de plumes d’autruche. Côte à Côte avec les fracs et les tulles, les vestons, les bandeaux, les loques voyantes de cette race d’esthètes qui acclame le neuf à tort et à travers par haine des loges, les exclamations incompétentes de ceux-ci plus insupportables que les sifflements sincères de ceux-là. J’ajoute les musiciens fébriles, quelques 🐑 de Panurge gênés entre l’opinion mondaine et le crédit qu’il faut faire aux Ballets Russes. Et si je n’insiste pas, c’est qu’il faudrait signaler mille nuances de snobisme, sur-snobisme, contre-snobisme, nécessitant à eux seuls un chapitre.

40x50cm « Les danseuses », vendu, galerie Z’Artistes

La salle joua le rôle qu’elle devait jouer. Elle se révolta tout de suite. On rit, conspua, siffla, imita les cris d’animaux, et peut-être se serait-on lassé, à la longue, si la foule des esthètes et quelques musiciens, emportés par leur zèle excessif, n’eussent insulté, bousculé même le public des loges. Le vacarme dégénéra en lutte. Debout dans sa loge, le diadème à l’envers, la vieille comtesse de Pourtales brandissait son éventail, et criait, toute rouge. –. C’est la première fois depuis soixante ans qu’on ose se moquer de moi !-. Ainsi connûmes-nous cette oeuvre historique au milieu d’un tel tumulte que les danseurs n’entendirent plus l’orchestre, durent suivre le rythme que Nijinsky, trépignant et vociférant, leur battait de la coulisse. » Jean Cocteau

2 réflexions sur “La première du Sacre du Printemps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s