Couvre-feu à la sauce chilienne

 »-. Le couvre-feu dura deux jours. Pour Alba, ce fut une éternité. Blanca déclara qu’elle avait la pire migraine de toute son existence et se cloîtra dans sa chambre. La 🌃, Alba l’entendit rôder à la cuisine et se dit que les crampes d’estomac l’avaient emporté sur les maux de tête. Les domestiques, indifférentes et bâillant d’ennui, mirent à profit le couvre-feu pour confectionner des pâtés en croûte, sauf la cuisinière qui pleurait sans arrêt et bouillait d’impatience d’aller retrouver son mari avec lequel elle n’avait pu encore communiquer.

50x50cm « Chantecler », galerie Bestaire

Quand l’interdiction de sortir fut enfin levée pour quelques heures afin de permettre à la population de se réapprovisionner, Blanca n’en crut pas ses yeux en constatant que les magasins étaient archibondés des denrées qui avaient manqué trois longues années durant, et qui paraissaient avoir surgi comme par magie dans les vitrines. Elle vit des monceaux de 🐔 tout préparés et put acheter tout ce dont elle avait envie, sauf qu’il en coûtait désormais le triple, car on avait instauré la liberté des prix. Elle remarqua que bien des gens reluquaient les 🐔 avec curiosité, car la plupart ne pouvaient s’en payer. Au bout de trois jours, les remugles de viande avariée empuantissaient les magasins de la capitale. » Isabel Allende (La 🏡 des esprits)

3 réflexions sur “Couvre-feu à la sauce chilienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s