Lecture à bâtons rompus

80x80cm « Les Quatre mousquetaires », d’après Alexandre Dumas
« Rossinante et Grison » 50x50cm, vendu, d’après Don Quichotte, de Cervantès
50x50cm « Perché« , d’après Le Baron Perché, de Goldini

 »-. Je ne comprends pas que tu ne te donnes pas plus à ce que tu lis. Un roman, mais c’est une vie dans laquelle on pénètre, d’autres êtres qu’on touche, qu’on sent palpiter. Cela me fait l’effet de regarder par les fenêtres éclairées, le soir, dans la Grand Rue-. Ce n’est qu’un roman-. Oui, la sagesse. Mais on l’oublie. Quand je lis La Peau de chagrin ou La Rabouilleuse, c’est une seconde existence que je mène. Les autres, même ceux dans lesquels je ne voudrais pas vivre (Le Maître des Forges, ce n’est pas la vie, je le sais bien), pourtant je les accepte, parce qu’ils ont quelque chose, je ne sais quoi, qui me fait oublier, qui m’arrache à moi.

60x60cm « Le portrait de Zoé Lang« , d’après Lovecraft
25x25cm « Le petit oiseau qui chantait pour sa liberté », d’après Jacques Prévert
50x60cm « Le Goulag« , d’après Alexandre Soljenitsine
50x70cm « Portrait d’une courtisane », d’après Nana, d’Emile Zola
50x70cm « Le Chat noir », d’après Edgar Allan Poe
80x60cm « Les aventures d’Alice au pays des merveilles », d’après Lewis Caroll

-. Moi, je préfère la poésie.. Un soir, t’en souvient-il, nous ramions en silence…-. Nous voguions, tu cites de travers !. Ça m’est égal-. J’aime tant le roman, parce que je sais que la vie ne me réserve rien de semblable. Je ne serai pas malheureuse comme Eléonore. Nul Adolphe ne m’aimera. Toi, tu aimes la poésie, parce que tu sais que ta vie sera différente. Tu es faite pour qu’on t’aime, tu n’es pas, comme moi, oubliée par Dieu sur ce petit coin de terre...- » Daniel-Rops (Mort, où est ta victoire ?)

60x60cm « Mon Prince du désert », vendu, d’après Roger Frison-Roche
50x50cm « La ferme des animaux », d’après George Orwell
30x40cm Les aventures de Robinson Crusoë
50x60cm « D comme Desdémone, O comme Othello », d’après Shakespeare

50x50cm « Les petites filles modèles« , collection privée, d’après la comtesse de Ségur
50x50cm « Le château de ma mère », d’après Marcel Pagnol

Mon conseil. -. Avis à tous ceux qui, comme moi, aiment la lecture. Soyons addict à tout ce qui se feuillette, se dévore, se savoure, se réfléchit, fait rire ou sourire. -. Toutefois, inutile de persister dans la lecture d’un 💷 qui vous tombe des ✋. Il existe un répertoire si varié de bouquins, qui traite de littérature, poésie, philosophie, évasion, géographie, sciences, histoire, énigmes, j’en passe et des meilleurs, qu’on ne saurait persister dans un exercice inintéressant pour soi-même, mais qui saura bien passionner autrui. Car un 💷 trouvera toujours son public, même confidentiel, même restreint, même élitiste. Un 💷, c’est un trésor ouvert sur l’imagination et la spiritualité. C’est un trésor ouvert sur la vie.

40x40cm « Regain », d’après Jean Giono
30x40cm « La nef des âmes perdues », d’après Dante
50x50cm, « Le roman de Renart« , conte médiéval
60x80cm « Les aventures du Petit Prince », collection privée, d’après Antoine de Saint-Exupéry
30x40cm « La princesse qui roulait carrosse », d’après les contes d’Andersen
50x50cm « Les Rois maudits », d’après Maurice Druon

8 réflexions sur “Lecture à bâtons rompus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s