Petit traitĂ© de đŸŽ» selon Hector

 »-. Les instruments Ă  archet, dont la rĂ©union forme ce qu’on appelle assez improprement le quatuor, sont la base, l’Ă©lĂ©ment constitutif de tout orchestre. À eux se trouve dĂ©volue la plus grande puissance expressive, et une incontestable variĂ©tĂ© de timbres. Les đŸŽ» surtout peuvent se prĂȘter Ă  une foule de nuances en apparence inconciliables. Ils ont, en masse, la force, la lĂ©gĂšretĂ©, la grĂące, les accents sombres et joyeux, la rĂȘverie et la passion. Il ne s’agit que de savoir les faire parler. On n’est pas obligĂ© d’ailleurs de calculer pour eux, comme pour les instruments Ă  vent, la durĂ©e d’une tenue, de leur mĂ©nager de temps en temps des silences. On est bien sĂ»r que la respiration ne leur manquera pas.

40x50cm « Le violon sur le toit« , galerie Faussaire

Rien n’Ă©gale la douceur pĂ©nĂ©trante d’une vingtaine de chanterelles mises en vibration par vingt archets bien exercĂ©s. C’est lĂ  la vraie voix fĂ©minine de l’orchestre qui pleure et crie et se lamenter, ou chante et prie et rĂȘve, ou Ă©clate en accents joyeux comme nulle autre ne pourrait le faire… » Hector Berlioz ( TraitĂ© d’instrumentation)

2 réflexions sur “Petit traitĂ© de đŸŽ» selon Hector

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s