Les trois marins de Kiel

 »-. Dans un crĂ©puscule du soir, je revenais vite vers la 🏠. ScandalisĂ©, une fois encore, par les drapeaux nazis, par les flĂšches indicatrices dont les inscriptions mĂȘlaient toponymes bretons et sigles allemands… Et puis j’ai ralenti. Je ne voulais pas dĂ©passer les matelots de la Kriegsmarine qui marchaient devant moi.

Quadriptyque 80x80cm « OhĂ©, les gars de la marine« , galerie Laissez-moi vous conter la mer

-. Le moyen de dĂ©tester ces gens, ces gars-. Trois marins. De petite taille. A leurs bĂ©rets les rubans puĂ©rils s’accrochaient par-derriĂšre. Et la culture musicale germanique dĂ©ambulait avec eux dans une saoulerie bien maĂźtrisĂ©e. Bras dessus, bras dessous, ils avançaient en tirant des bords, mais, lentement et juste, ils chantaient les trois voix d’une dĂ©chirante mĂ©lodie. Ne connaissant pas l’allemand, je ne pouvais distinguer les paroles. Cela Ă©tait sans importance, de science trĂšs sĂ»re je savais qu’ils chantaient le mal de vivre et le mal d’aimer, la douleur du dĂ©part et de l’adieu…- Nous Ă©tions deux, nous Ă©tions trois. Nous Ă©tions trois marins de Kiel. Perdus dans Brest un soir de guerre. A la veille du grand plongeon. Pensant Ă  Hilda et Ă  Greta.- » Henri Queffellec (Les enfants de la mer)

2 réflexions sur “Les trois marins de Kiel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s