Le musicien sourd

 »-. Je peux dire que je passe misérablement ma vie. Depuis presque deux ans j’évite presque toutes les réunions, parce qu’il ne m’est pas possible de dire aux gens. –. Je suis sourd-. Si j’avais n’importe quel autre métier, cela irait encore. Mais, dans le mien, c’est une situation terrible. Et avec cela mes ennemis, dont le nombre n’est pas mince, que diraient-ils ?

Pour te donner une idée de cette étrange surdité, je te dirai qu’au théâtre je dois me pencher tout contre l’orchestre pour comprendre l’acteur. Les sons élevés des instruments, des voix, si je suis un peu loin, je ne les entends pas. Dans la conversation, chose étonnante, il y a des gens qui ne l’ont jamais remarqué. Comme si j’avais souvent des distractions, on croit que c’est cela. Parfois aussi, j’entends à peine si l’on parle doucement, et encore rien que les sons, pas les mots. Pourtant, sitôt que quelqu’un crie, cela m’est insupportable. Qu’en adviendra-t-il ? Le ciel le sait. J’ai souvent maudit mon existence et le créateur. Plutarque m’a conduit à la résignation. Je veux, si je ne puis faire autrement, braver mon destin, bien qu’il doive y avoir des moments de ma vie où je serai là créature la plus malheureuse de Dieu. » Ludwig van Beethoven (Correspondance)

25x30cm  »En cage », galerie Z’Artistes

2 réflexions sur “Le musicien sourd

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s