La putain et la dame patronnesse

 »-. J’éprouvais une attirance malsaine pour cette prostituée de la place d’Italie. Toute jeune, pourrie de maladies honteuses. Un accident de la rue lui avait broyé une jambe, qui avait été si mal soignée que l’amputation était devenue indispensable. Je la revois, maigre, ses cheveux d’un blond jaune tombant en mèches sur le front. Renversée dans un fauteuil, son moignon emmailloté sur un tabouret, elle tournait vers moi un visage où le vice s’alliait à je ne sais quel souvenir de pureté enfantine. Il n’y avait aucun de mes malades auprès duquel je fusse aussi assidue.

30x40cm  »MissAquarelle’‘ -. Putain, ou dame patronesse ? À vous de choisir…-

Elle me racontait, avec quel singulier sourire, les étapes de sa déchéance. Son regard canaille me surveillait. Peut-être me mentait-elle. Peut-être avait-elle soupçonné l’attrait que j’éprouvais pour sa misérable existence. Et je me revois, moi, appuyée contre la fenêtre de la cour lugubre, tournée vers la femme, à contre-jour, pour qu’elle ne vît pas ma pâleur. Elle parlait des mois qu’elle avait passés dans une 🏡 close de Toulon. De toute évidence, elle mettait un plaisir de vice à dire crûment les choses. –. Tout est fini pour vous, maintenant-. Pensez-vous ! Dès que je serai guérie, je recommencerai le truc. Les hommes , c’est si 🐷. Une femme avec une jambe de bois, vous savez, vous ne savez pas ce qu’ils paieront pour s’offrir cet 🐦 rare. Je louerai une chambre rue Caumartin-.’‘ Daniel-Rops (Mort où est ta victoire ?)

2 réflexions sur “La putain et la dame patronnesse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s