Le sort des empires disparus

 »-. La ville royale est peut être plus séduisante encore. Le Zenana était le quartier des femmes du roi, le harem. Un mur cyclopéen l’entoure. Dans l’enceinte même, le monument le plus gracieux et le mieux conservé est sans doute le pavillon du Lotus Mahal, construit dans un style qui associe des éléments hindous et des éléments islamiques. Le bain de la reine est un bassin entouré de balcons où s’installaient chanteurs et musiciens. Un peu plus loin, les onze écuries pour éléphants sont irrésistibles. Partout, de grandes citernes et les fondements d’édifices gigantesques et disparus, dont ne restent que quelques bas-reliefs de 🐎, de 🐫, d’éléphants, de scènes de chasse.

47x58cm « Voyage au pays des maharadjahs« , galerie Bons Baisers de…

Vous pouvez vous promener pendant des heures, pendant des jours entiers sur le site inépuisable. Et quand, fatigué de tant d’histoire et de tant de splendeur, vous cherchez un endroit où vous reposer un peu, il n’est pas interdit de vous rendre au Mango Tree. C’est un restaurant en théâtre, au-dessus de la rivière, à l’ombre d’un grand manguier. En bas vêtues de rose, de vert, d’orange, des femmes lavent leur linge à grand bruit. Passent des 🐒, des buffles, de temps en temps un éléphant. Vous restez là, tranquille, à rêver au sort des empires disparus. » Jean d’Ormesson (Saveur du temps)

2 réflexions sur “Le sort des empires disparus

Répondre à Francine Hamelin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s