Quand tout va comme la soie

 »-. C’est le soir, et Grace prend le frais dehors sur ses marches, et tout va comme de la soie. Elle a cuit du fufu pour le souper, et elle attend que les enfants rentrent à la 🏡 après leurs travaux. Elle est en train de fumer une petite pipe, de boire un peu de tisane d’arbuste, avec dedans une goutte de rhum pour se réchauffer le sang. Oui, Grace elle se dit. – Tout va comme la soie-.

Les moustiques bourdonnent, mais Grace s’en fiche. Elle regarde autour d’elle, et c’est tout propre, tout propre et plaisant à regarder. Les 🐷 et les 🐔 sont bien nourris, une bonne barrière de bambou tout autour, beaucoup, beaucoup de bons 🌲 dans son jardin. Et, avec ça, elle a une bonne 🏡 de pierre derrière elle. Deux pièces bien bâties qui datent de l’époque des esclaves, que grand-mère Léa a cimentées avec de la poudre d’os et de la mélasse, et de la cendre, tout ça avec une formule magique ou deux. Et, au-dessus, elle a un bon toit bien pentu, en tiges de chaume que mère Samantha a tressées. Pas de la camelote de canne qui dure deux ou trois ans, puis qui tombe en pourriture toute noire, ou qui brûle comme un rien. Hum ! Pourquoi elle pense à sa famille, qui est morte depuis longtemps ? Pourquoi ils se glissent dans sa tête en ce moment ? » Michelle Paver (Jamaïca)

2 réflexions sur “Quand tout va comme la soie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s