L’ode à mon âme

Mon âme, c’est tout ce qui me reste, puisque ma liberté est, tout comme mes droits fondamentaux de citoyenne, conditionnée au  »tout sanitaire ». Fort heureusement, mon âme m’appartient, et il m’appartient également, en ma qualité d’artiste, de le faire savoir. En l’affichant, donc en la peignant. –. Dis, Christine, moi aussi j’ai une âme à revendiquer, comme tout un chacun-chacune… Comment la PEINDRE ?-

-. Ton âme se réfugie dans toute chose que tu aimes assez pour l’y loger, et où tu désires l’y voir s’épanouir-. Je te conseille donc d’opter pour une toile figurative, sans te lancer dans de l’abstrait, dont le non-dessin ne serait pas assez explicite. J’ai, pour cet exemple précis, fait choix d’une fleur unique, dans laquelle j’ai mis mon âme en location, et non pas en propriété, car je veux rester libre de la reprendre pour la recontextualiser ailleurs si l’envie m’en taraude. Ce n’est pas n’importe quelle fleur, je ne l’ai pas tracée, ni colorisée, à de vulgaires fins alimentaires. Non. Je l’ai peinte pour moi, pour moi seule. En pensant à moi, non comme une artiste, mais comme une femme, une mère, une personne. J’ai opté pour une teinte fushia, car mon âme veut rester gaie, voir la vie en rose, ne pas se laisser attrister par la morosité ambiante. Et je l’ai tarabiscotée au-delà de l’académique, striée, torturée, enrichie, presque abîmée à coups de 🔪, pour bien la situer dans un contexte de liberté. Elle n’a pas besoin de trouver son public, mon âme, puisqu’elle m’appartient déjà.

50x70cm  »La fleur de l’âme, l’âme en fleur », galerie Dites-le-avec des fleurs

Mon conseil. – . Loger, et donc PEINDRE, son âme en utilisant un support visuel, c’est certes aller vers la facilité, mais surtout vers la lisibilité. -. Dis Christine, pourquoi PEINDRE son âme ? -. À toi de juger… Tu comprendras, pinceaux en ✋… PEINDRE son âme, c’est peindre sa liberté-. J’espère tout simplement, et c’est là le but de ma modeste chronique, que tu as la conscience que ton âme existe, et que c’est à toi de la revendiquer, et de la faire vivre. À bon artiste, salut !

5 réflexions sur “L’ode à mon âme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s