Au pays des crayons, chez la fée Mordorée

-. Encore un 🏰 ! Enfin, Christine, tu n’as plus cinq ans ! Ne me dis pas que tu crois encore aux fées !-. Bien sûr que si, comme tout artiste qui se respecte, je crois en la bonne fée, celle qui m’envoie l’inspiration, et surtout la motivation pour concrétiser sur toile ladite inspiration. Et je te le prouve, en crayons enchantés...-. Car l’inspiration tient à si peu de choses, une image entrevue, un mot déclencheur de sensations dans un aride dictionnaire, une conversation à bâtons rompus, une promenade en bord de rive, une odeur d’encens. Bref, ma bonne fée habite en un 🏰 magique, exceptionnel, fantaisiste et onirique, qui donne envie de le croquer en couleurs argentées et cuivrées.

Ma bonne fée, qui répond au doux nom de Mordorée, habite le 🏰 des ✏️ de couleurs. Lesquels sont, comme chacun-chacune le sait, les copains des enfants, petits et grands. Je vous annonce tout de suite l’ambiance, mon tableau n’a pas du tout l’intention de se, me, vous prendre au sérieux, il s’agit d’une fantaisie créative, décalée, loufoque, à ne pas dénoncer à mes confrères et consœurs artistes-peintres. J’ai étalé, au couteau, une épaisse quantité de peinture crème et caramel, en créant des ondulations qui m’ont servi de tracé, à compléter par l’esquisse d’un 🏰 stylisé dont les bâtiments sont des pinceaux, et les tours des crayons… C’est tout simple, et créatif sans se prendre la tête, ah ! que je m’amuse ! Tout comptes faits, je crois que je vais le montrer, ce tableau ! La photo n’en est pas fameuse, à cause de la brillance, mais tant pis !

50x70cm « Le château de la Fée Mordorée« , galerie La meilleure façon d’habiter -ou la meilleure façon de retrouver son âme d’enfant…-

Mon conseil. -. Tout se peint, tout se conçoit, tout s’ose, sous réserve de décence artistique, bien sûr. Crayonnez-vous, féerisez-vous, bâtissez vos rêves et vos 🏰, colorez-les à votre humeur et à votre ambiance, lâchez la tête, la ✋ et le ❤️ ! Et surtout, montrez ! -. J’ai inauguré là une nouvelle technique, qui consiste à étaler au 🔪 une épaisse couche de peinture, à structurer grossièrement dans le frais. Voilà qui implique une grosse quantité de matière, à se procurer bien entendu à bas prix toujours sans se prendre la tête, voilà qui tombe à pic, c’est le temps des soldes. Pour me donner confiance, je n’ai pas hésité à mobiliser une toile de bonne dimension, et advienne que pourra !

3 réflexions sur “Au pays des crayons, chez la fée Mordorée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s