Transgression à l’italienne

 »-. Une transgression aussi grave ne pouvait être facilement pardonnée. Bannie dans un torrent de larmes, Pearl alla s’installer à deux pâtés de 🏡 de là, dans la 🏡 de trois étages que possédaient les Abruzzi. La famille remplissait la 🏡 de la cave au grenier. Comme s’ils n’avaient déjà pas assez d’enfants, les Abruzzi entourèrent Pearl d’autant d’attentions que si elle avait été la Vierge Marie enceinte de l’enfant Jésus. Sa mère s’attendait à voir Pearl venir implorer son pardon, elle n’en fit rien. Sa mère céda lorsqu’on lui annonça que Pearl avait perdu les eaux trois semaines avant la date prévue.

Projet »Nativité 3 », galerie Chemins de spiritualité

Elle courut sans hésiter à l’hôpital de la Pitié, un monde étrange, plein de croix, de religieuses vêtues de noir, de cierges, de chapelles et Dieu sait quoi encore, pour être aux côtés de sa fille. Elle rencontra Dominique, son beau-fils, qui arpentait le couloir en compagnie d’une demi-douzaine de femmes de la famille. Devant une petite fille comme Anna Maria Abruzzi, seule une bête aurait pu trouver la force de ne pas pardonner. Quel adorable bébé ! Au bout du compte, il fallait bien reconnaître que Dominique n’était pas aussi abominable qu’elle l’aurait cru. C’était un charmeur comme son père, et il avait vraiment l’air amoureux de Pearl. Et puis, en temps de paix, un policier, ce n’est pas si mal ! » Léon Uris (Les 🦁 de Mitla)

2 réflexions sur “Transgression à l’italienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s