Je suis de retour au village

 »-. Je vais quitter l’aimable Tour de France, chers compagnons recevez mes adieux. Avec honneur j’ai voyagé la France en qualité d’Enfant de Salomon. Je me retire en douce réjouissance. Je retire auprès de mes parents-. Quittant Lyon, il arrive à Avignon, tout près de chez lui. Il a en ville des parents et des amis, mais il se rend d’abord chez la mère des gavots, exactement là d’où il est parti. Il y soupe, il y dort, et le lendemain seulement prend le chemin de Morières. Il passe devant le jardin de son père, cueille une fleur, un fruit. Le village, enfin.– Chacun me regarde, m’appelle, vient à moi, me fait fête. Ma tante, mon oncle me comblent de caresses… J’arrive au seuil de notre demeure...

50x60cm « Impressions paysannes », vendu, galerie « La meilleure façon d’habiter

J’entre. J’embrasse mon père, mes frères, mes soeurs, ma mère qui pleure. Je ne puis contenir mon émotion, ma poitrine se gonfle… La parole me manque. Des larmes s’échappent de mes yeux-. Alors, suivent les oncles, les tantes, les cousins. La marraine, le parrain, une famille, c’est une famille. Puis les voisins, les amis, une foule de braves gens, un village, c’est un village. Larmes, rires. Tapes dans le dos, embrassades. Qu’on est bien chez soi. Ses projets : – m’installer au village, ne plus le quitter, m’établir, me marier, vivre et mourir là-. » Barret-Gurgand (Ils voyageaient la France)

5 réflexions sur “Je suis de retour au village

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s