Ma pile de đź’· Ă  lire

 »-. La dernière caisse est une caisse de đź’·. Si on me demande pourquoi je suis venu m’enfermer ici, je rĂ©pondrai que j’avais de la lecture en retard. Je clouĂ© une planche de pin au-dessus de mon châlit et y range mes đź’·. J’en ai une soixantaine. Ă€ Paris, j’ai pris grand soin de constituer une liste idĂ©ale. Quand on se mĂ©fie de la pauvretĂ© de sa vie intĂ©rieure, il faut emporter de bons đź’·, on pourra toujours remplir son propre vide. L’erreur serait de choisir exclusivement de la lecture difficile, en imaginant que la vie dans les bois vous maintient Ă  un très haut degrĂ© de tempĂ©rature spirituelle. Le temps est long quand on n’a que Hegel pour les après-midis de neige.

Avant mon dĂ©part, un ami m’a conseillĂ© d’emporter les MĂ©moires du cardinal de Retz, et le Fouquet de Morand. Je savais dĂ©jĂ  qu’il ne faut jamais voyager avec des livres Ă©voquant sa destination. Ă€ Venise, lire Lermontov. Mais au lac BaĂŻkal, Byron. » Sylvain Tesson (Dans les forĂŞts de SibĂ©rie)

120x40cm « L’Ă©tagère aux livres »

Mon conseil. -. Qu’emporter au fond des bois, ou sur une 🏝️ dĂ©serte, pour y nourrir sa solitude de saines lectures ? Le narrateur ci-dessus prĂ©citĂ© dispose d’une caisse qui doit peser fort lourd, car contenant une bonne soixantaine de bouquins, de quoi  »tenir » durant six longs mois d’un hiver et d’un printemps sibĂ©riens. Pour moi, j’opterais sĂ»rement pour une 🏝️ dans les mers du Sud, et pour du  »lourd », genre AndrĂ© Malraux (je suis fan de La Condition humaine ) qui a enchantĂ© mon adolescence avec ses hĂ©ros qui associent culture et action. J’emmènerai Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas, c’est un gros pavĂ© qui nĂ©cessite qu’on lui accorde du temps, de l’amour, de l’attention, de la considĂ©ration. Et, pour me distraire l’esprit, Jane Austen et Agatha Christie, en version anglaise bien entendu, pour faire durer le plaisir le temps de la traduction. Pas de bandes dessinĂ©es, je n’y comprends rien. Et encore moins de tĂ©moignages sur les malheurs de tel ou tel quidam, j’aurai bien assez Ă  faire pour gĂ©rer ma propre vie, y compris et surtout sur une 🏝️ dĂ©serte. Bonne lecture, et surtout bon sĂ©jour hors rĂ©seaux !

3 réflexions sur “Ma pile de đź’· Ă  lire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s