Aïe ! Mon pauvre dos !

Suite à un enchaînement de circonstances qui dépasse le cadre de cette modeste chronique, je me suis coincé le dos. Il me faut, provisoirement, ralentir la cadence. La position allongée sur deux oreillers me convient bien pour lire. Mais pas pour PEINDRE. J’ai une pensée émue pour la grande artiste mexicaine Frida Khalo qui, au sortir de l’adolescence, suite à un terrible accident de tramway, se trouva doublement coincée dans un corset de fer et sur son matelas. Elle entreprit alors, de son lit, d’exécuter ses premières toiles avec une créativité exotique colorée d’espoir. Quel courage, quelle leçon de motivation !

Je n’avais, auparavant, jamais remarqué les infimes détails triviaux qui agacent le dos, tels le hublot de la machine à laver et la porte du lave-vaisselle positionnés trop bas. Idem pour le couvercle de la poubelle, le compartiment crèmes glacées du réfrigérateur, l’étagère à casseroles et même mes pantoufles et la gamelle du 🐈. Dans l’atelier, le pinceau qui chute devient un problème, les pots de peinture les plus lourds version bricolage, logiquement rangés en position basse, sont inaccessibles, le tabouret est trop bas et le chevalet trop haut ou bien c’est le contraire. Des aménagements et des compromis s’imposent… L’humeur est à l’inventivité, l’humour s’invite.

Projet 🎏 d’avril, Arête de 🐟

Mon conseil. -. Toute situation délicate comporte un corollaire. Pliez les genoux et non plus l’échine. Déléguez les corvées tondeuse à gazon et sac de courses. Buvez des litres de tisane aromatisée. Marchez au grand air d’un pas digne. Dédaignez, à moins d’y croire vraiment, les adresses des rebouteux et celle du soi-disant spécialiste en médecine alternative qui vous redresse la colonne vertébrale en un seul clac qui fait crac. Bref, gardez le moral. Tout comme moi, qui, le soir venu, en a déjà plein le dos…

8 réflexions sur “Aïe ! Mon pauvre dos !

  1. Ce dois être une pandémie car j’ai les mêmes symptômes ? 😃. Repos et garder le moral. En profiter pour lire les blogs amis… Faire le dos rond aux ennuis passagers pour qu’ils le restent, passagers…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s