Romance

 »-. Dans le bus qui nous emmène à Chambéry, tout le monde raconte son programme une fois arrivé à Lyon ou à Paris. Chacun espère arriver à temps pour un déjeuner de Noël familial. Mais j’ai la gorge trop serrée pour parler, et pour éviter qu’on ne me pose d’autres questions, je me plonge dans la lecture de mon roman. Les longs dialogues entre Elizabeth et Darcy, qui décortiquent chacun des moments passés ensemble, me mettent en joie. À quel moment est-il vraiment tombé amoureux d’elle ? -. J’imagine bien qu’une fois lancé vous avez continué, mais c’est le point de départ qui m’intrigue-.

Projet Pour faire le portrait d’un oiseau,  »Deux 🐦 chantaient d’amour tendre », tels Elizabeth et Darcy, l’héroïne et le héros de Orgueil et Préjugés

-. Je ne puis vous fixer ni le jour ni le lieu, pas plus que vous dire le regard ou les paroles qui ont tout déterminé. Il y a vraiment trop longtemps. J’étais déjà loin sur la route avant de m’apercevoir que je m’étais mis en marche-. Je pose le 💷 avec un soupir béat. C’est tout à fait le genre de conversation que l’on tient quand on aime, quand rien n’est plus important que l’effervescence de nos sentiments… Émue, je continue ma lecture jusqu’à ce que nous arrivions à Chambéry, et que je sois bien certaine que les époux Darcy couleront désormais des jours heureux dans leur merveilleux domaine de Pemberley. » Tonie Behar (Comme une princesse Disney)

Une réflexion sur “Romance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s