Du scandale, à tout prix !

 »-. Je cherche depuis longtemps déjà le texte exact d’une citation. Mais je ne me souviens même plus si elle est de Julien Green ou de Graham Greene. Elle dit à peu près qu’il n’y a pas de littérature sans scandale et que la vocation de l’art est d’être essentiellement scandaleux. Je crois beaucoup à cette allure inconfortable et un peu diabolique de la littérature qui consiste d’abord à réveiller les gens de leur sommeil complaisant et à choquer le monde. Si la religion est l’opium du peuple, l’art et la littérature en sont les alcools, les excitants et les aphrodisiaques. Il n’y à pas tant de moyens de faire bouger les choses et avancer l’histoire. L’argent, les mythes, les religions et même les snobismes ont joué ce rôle avec des succès divers. Mais le temps fait glisser dans la routine les audaces les plus folles.  » Jean d’Ormesson (Saveur du temps)

Excellent, n’est-ce pas ? Voilà qui interpelle tout romancier, poète, artiste, bref toute personne de bonne volonté qui pense, réfléchit, traduit, crée, s’invente. Vite, un tableau, ou même plusieurs, pour illustrer ce sage propos ! Mais quel tableau ? Tout n’a-t-il pas déjà fait scandale, souvent au-delà de la décence et du bon goût ? L’on a peint l’indicible et l’immontrable, y compris avec tous les médiums possibles et imaginables, dont les excréments, reprenant, paraît-il, en cela, les bonnes vieilles méthodes radicales de l’homo sapiens artiste des cavernes… Bref, tout est dit, tout est fait. Donc, que reste-t-il pour choquer le bourgeois et surtout le microcosme du milieu artistique ?

60x60cm  » Pablo et Picasso », encadré dans une caisse américaine, galerie Chemins de spiritualité

Mon conseil. -. Il reste, fort heureusement, à chaque artiste, qu’il mondialement connu et confortablement installé sur les cimaises des musées, ou modestement ignoré en son coin de territoire, à faire pour soi, pour lui, pour les autres, son propre petit scandale artistique. -. Mais dis, comment, Christine ?-. En nourrissant ta propre réflexion, en adoptant des thèmes moins consensuels donc clivants, en modifiant ta gamme chromatique pour la rendre moins académique… Et en guettant la réaction de tes habitués, qui crieront ainsi au scandale (c’est du vécu…), ou applaudiront à tes initiatives (c’est aussi du vécu…)

Une réflexion sur “Du scandale, à tout prix !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s