La maîtrise du ðŸ”¥

 »-. Ma première soirée solitaire. Au début, je n’ose pas trop bouger. Je suis anesthésié par la perspective des jours. À dix heures du soir, des explosions trouent le silence. L’air s’est réchauffé, le ciel est à la neige, il ne fait que -12 degrés. L’artillerie russe pilonnerait le lac, la cabane n’en vibrerait pas plus. Je sors dans le redoux écouter les coups de butoir, les courants forts font jouer la banquise. L’eau, prisonnière, implore sa libération. La glace sépare les êtres, 🐟, fleurs et algues, mammifères marins, arthropodes et micro-organismes, du ciel. Elle fait écran entre la vie et les 🌟.

50x50cm « Le Grand Blanc »

La cabane mesure trois mètres sur trois. Un poêle en fonte assure le chauffage. Il deviendra mon ami. J’accepte les ronflements de ce compagnon-là. Le poêle est l’axe du monde. Autour de lui, tout s’organise. C’est un petit dieu qui possède sa vie propre. Lorsque je lui fais offrande de bûches, je rends hommage à Homo Erectus, qui maîtrisa le 🔥. Dans sa Psychanalyse du 🔥, Gaston Bachelard imagine que l’idée de frotter deux bâtonnets pour allumer l’étoupe fut inspirée par les frictions de l’amour. En baisant, l’homme aurait eu l’intuition du 🔥. Bon à savoir. Pour étancher la libido, penser à regarder les braises. » Sylvain Tesson (Dans les forêts de Sibérie)

Une réflexion sur “La maîtrise du ðŸ”¥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s