Lorsque Printemps chasse Hiver

 »-. Le dernier jour d’avril, la poussée du printemps parvint enfin à vaincre l’obstination de cet hiver. Un ☀️ étincelant dispersa les lourdes vapeurs et accorda une ferveur à la terre, aux rivières et aux lacs. Avec une ferveur égale, ils s’efforcèrent de rattraper le retard de leur réunion. Les ⛵ à moteurs commencèrent à circuler sur le lac, parmi les glaçons spongieux. Le premier capitaine qui s’y aventura en reçut en récompense, selon la coutume, un chapeau haut de forme. Les rivières, riant de joie d’être libérées, empilaient en grands tas la glace brisée, démolissaient les ponts, débordaient de leurs lits, submergeaient les terres, noyaient les gens et les bêtes et déferlaient, brunes et furieuses.

Dans les bois, les chatons apparaissaient, s’épanouissaient les sourires jaunes et bleus des crocus et des scilles. Les fûts des saules se lustraient et jaunissaient. Des moustiques, des vers, des moucherons surgissaient Dieu sait d’où et se chauffaient au ☀️. Les 🐮, les brebis et les truies étaient toutes à la béatitude d’avoir des petits. Les 🐔 s’envolaient en caquetant de la basse-cour inondée et s’affalaient dans leur nid, juste à temps pour y pondre un œuf. L’herbe qui recouvrait les tombes devint d’un vert délicat, et la cloche de l’église retentissait doucement dans l’ air printanier. » Mazo de la Roche (La fille de Renny)

2 réflexions sur “Lorsque Printemps chasse Hiver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s