Le départ de Virginie

 »-. Il faisait une de ces 🌃 délicieuses, si communes entre les tropiques, et dont le plus habile pinceau ne rendrait pas la beauté. La 🌙 paraissait au milieu du firmament, entourée d’un rideau de ☁️ que ses rayons dissipaient par degrés. Sa lumière se répandait insensiblement sur les 🗻 de l’île et sur leurs pitons, qui brillaient d’un vert argenté. Les vents retenaient leurs haleines. On entendait dans les bois, au fond des vallées, au haut des rochers, de petits cris, de doux murmures d’🐦, qui se caressaient dans leurs nids, réjouis par la clarté de la 🌃 et la tranquillité de l’air.

80x80cm « Bons baisers des Iles Saintes« , vendu, galerie Bons baisers de…

Tous, jusqu’aux insectes, bruissaient sous l’herbe. Les étoiles étincelaient au ciel, et se réfléchissaient au sein de la mer qui répétait leurs images tremblantes. Virginie parcourait avec des regards distraits son vaste et sombre horizon, distingué du rivage de l’île par les 🔥 rouges des pêcheurs. Elle aperçut à l’entrée du port une lumière et une ombre, c’était le canal du corps de vaisseau où elle devait s’embarquer pour l’Europe, et qui, prêt à mettre la voile, attendait à l’ancre la fin du calme. À cette vue, elle se troubla, et détourna la tête pour que Paul ne la vit pas pleurer. » Bernardin de Saint-Pierre (Paul et Virginie)

2 réflexions sur “Le départ de Virginie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s