Le Pourquoi ? et surtout… le Comment ?

-. Mes amis, on expose !-. Dis, Christine, pourquoi ?-. Parce qu’il est temps de reprendre une vie normale, avec ou sans pandémie, et d’en gérer les évènements artistiques sans anticiper ni craindre des lendemains sans ☀️. -. Dis, Christine, comment ?-. En nous appuyant sur notre association de tutelle, qui nous aide pour la logistique, et surtout en nous mettant nous-même au travail-. Dis, Christine, où, et quand ?-. Dans la prestigieuse chapelle -désacralisée, je précise- de la cité voisine, mise à notre disposition, ce sera pour la fin du mois, il est plus que temps de finaliser nos efforts.

Puis à la médiathèque de notre village, c’est un évènement local important mais qui n’appelle ni vernissage, ni présence sur les lieux pour y tenir permanence, ce sera en septembre. Troisième et dernier événementiel, l’organisation d’une exposition ouverte à tous, à la salle polyvalente de notre commune, pour y porter haut les projets associatifs et les couleurs de la culture locale par le biais de la peinture. Tout n’est pas encore finalisé, mais le projet est sur les rails… si on arrive à surmonter les problèmes de salle et de logistique-. Aïe ! Pourquoi se casser la tête, comment gérer ?-. Vous l’aurez compris, ce discours prometteur, je viens de le tenir à mes fidèles adhérents de L’Atelier du Jeudi, car il est plus que temps de déconfiner à la fois nos œuvres et nos communes perspectives. Ce laïus, moult fois interrompu par des questions et des objections, m’a permis de faire le point. Certains sont emballés, ils aideront et participeront. Les autres, pour qui PEINDRE signifie loisir sans implication, suivront en traînant plus ou moins les pieds, et surtout les ✋. Qu’importe, l’affaire est lancée, le calendrier est quasiment bouclé, allez, les amis, on s’y colle !

Mon conseil.– L’organisation d’une exposition demande de la rigueur et de la patience, qualités qui par ailleurs me font souvent défaut dans la vie courante. Il s’agit là de s’astreindre à un calendrier serré et des tâches administratives pas forcément plaisantes. Mais on n’a rien sans rien… Outre ces menues contraintes, le plus difficile, lorsqu’il s’agit d’une exposition partagée avec plusieurs artistes, est de faire respecter le cahier des charges par les participants. Rien de plus ingrat, et croyez-moi c’est du vécu, que de courir derrière les infos, les toiles, le calendrier, les désidératas de chacun. –. Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide, toutes les bonnes volontés comptent, concevoir et éditer les affiches, plancher sur la comptabilité (c’est mon chéri qui s’en charge), préparer le vernissage, accrocher les tableaux, tenir l’accueil, distribuer les invitations, les encouragements et les bravos. -. Et même faire le ménage dans les locaux prêtés, à l’issue de la prestation…

Une réflexion sur “Le Pourquoi ? et surtout… le Comment ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s