La vie cachée du Ritz

 »-. Le Ritz avait pris un sacré coup de vieux. À croire qu’il n’avait pas été repeint depuis la dernière fois que nous y avions mis les pieds. Les moulures dorées encadrant la scène étaient sales et couvertes de poussière. Le rideau portait les stigmates d’une fuite dans la toiture. La seule pièce qui s’était jouée ici en quinze ans, c’était Richard III. Du reste, le théâtre n’avait pas de troupe à proprement parler, juste des machinistes et un souffleur. Les comédiens étaient choisis dans le public qui avait vu la pièce tant de fois qu’il la connaissait par ❤️. La distribution se faisait généralement une demi-heure avant le lever du rideau.

50x50cm Diva

À l’occasion, des comédiens professionnels faisaient une apparition impromptue. S’ils étaient libres le vendredi soir, mettons après une représentation dans l’un des trois autres théâtres, ils passaient, et le directeur les sélectionnaient pour la plus grande joie du public et du reste des acteurs. C’est ainsi que, huit jours durant, un Richard III du cru s’était retrouvé à donner la réplique à Lola Vavoun, vedette de la comédie musicale Nuits torrides. Il en avait retiré plus d’un bénéfice, dont un mois ininterrompu d’invitations à dîner. » Jasper Fforde ( L’affaire Jane Eyre)

2 réflexions sur “La vie cachée du Ritz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s