Viens chez moi, je t’invite sous ma ⛺

 »-. Il est vingt et une heure lorsque mon âne Ramire regagne son box. Nos estomacs commencent à crier famine. Lorsque je reviens vers la ⛺, mon regard est attiré par un sachet sur l’herbe, juste à côté. Au sol, c’est un vrai carnage. Sur deux mètres carrés toutes mes provisions sont étendues, déchiquetées, mangées. Vite, je rentre dans la tente. La toile est déchirée sur trente centimètres, quelle guigne, que faire ?

Projet Nos amies les Bêtes, B comme Bestiole

Au matin, je fais le bilan de la visite de ma ⛺. En plusieurs endroits, un animal a essayé de déchirer la toile. Mâchoires écartées, sa bouche ne fait pas plus de six à huit centimètres de diamètre. En tout cas, il a bien flairé l’endroit où j’ai laissé ma nourriture. Sa manière d’opérer est pour le moins bizarre. Le jambon, glissé à la verticale entre les 🍅 et les 🍌 parce que entamé, a été sorti avec les bananes ! Du 🍞 complet, je ne retrouve que les miettes et le croûton. Étrange façon aussi d’ouvrir le camembert, le dessus du couvercle est presque intact, mais les agrafes ont été cisaillées. Il a mangé tout mon camembert, je l’avais pourtant choisi à ❤️… Autre énigme dans la ⛺, le plastique de mes berlingots de lait est déchiré, il n’a touché ni aux fruits, ni aux petits gâteaux. Il avait de l’appétit, l’animal ! Ou alors sa petite famille était du festin… » Guy Duffroy (Voyage avec mon âne sur les chemins de Compostelle)

Une réflexion sur “Viens chez moi, je t’invite sous ma ⛺

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s