Mon 💷 est une 🏡, une ville, une rue

 »-. Fragmentaire mais non dépourvu de sens, l’événement s’impose à ma conscience de tous les côtés. Le manuscrit que je voulais vous lire tombe en morceaux à chaque fois que je tente de l’ouvrir et de le délivrer des mots, lesquels empoisonnent tant et tant d’🐦, d’insectes et d’images. Fragmentaire, il me possède, m’obsède et me ramène à vous, qui avez la patience d’attendre. Le 💷 est ainsi : une 🏡 où chaque fenêtre est un quartier, chaque porte une ville, chaque page est une rue, c’est une 🏡 d’apparence, un décor de théâtre où on fait la 🌙 avec un drap bleu tendu entre deux fenêtres et une ampoule allumée.

Projet Viens chez moi, j’habite chez une copine, Les couleurs du Maroc

Nous allons habiter cette grande 🏡. Le ☀️ y est précoce et l’aube tumultueuse. C’est normal, c’est l’heure de l’écriture, le moment où les pièces et les murs, les rues et étages de la 🏡 s’agitent. Ou plutôt sont agités par la fabrication des mots qui viennent s’entasser, puis s’étaler, se mettre dans un certain ordre, chacun est, en principe, à sa place. C’est l’heure des mouvements fébriles, des va-et-vient et descentes abruptes. C’est une heure solennelle où chacun se recueille, médite et enregistre les signes frappés par les syllabes. La 🏡 garde la façade sereine, à l’écart de cette agitation interne. » Tahar Ben Jelloum (L’enfant de sable)

Une réflexion sur “Mon 💷 est une 🏡, une ville, une rue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s