Le long du canal, était Venise…

 »-. Venise. Au dernier étage d’un palais, des volets s’ouvrirent en claquant, révélant un carré parfait de lumière jaune. Une femme se pencha par la fenêtre et lança des fleurs qui tournoyèrent dans la lumière projetée par l’ouverture. Elle cria en italien-. Sois béni, Paganini, qui joues pour les morts dans attendre de récompense !-. Les syllabes s’enchaînèrent en un crescendo typiquement latin, mais en baissant respectueusement le son en arrivant aux mots –pour les morts-.

30x40cm  » Mon fiancé italien », collection privée

Le long du canal, d’autres voix reprirent le même cri. Des volets s’ouvraient avec bruit. Sur un toit, des silhouettes s’agitaient, puisant des roses dans de grands paniers pour en parsemer l’eau noirâtre devant la frêle embarcation. Des roses, une pluie de roses.. Des rires se répercutaient sur les parois de pierre humides et visqueuses. Des spectateurs invisibles se pressaient aux portes, des silhouettes indistinctes s’attardaient dans les ruelles. Un homme traversa un pont en courant, au moment même où la gondole arrivait. Penchée à la balustrade, au milieu du pont, une femme dénuda sa poitrine à la lumière de la lanterne qui passait dans la 🌃. » Anne Rice (Le Violon)

2 réflexions sur “Le long du canal, était Venise…

  1. Ciao e complimenti per la tua opera che simboleggia perfettamente Venezia con i suoi mille ponti che uniscono come una ragnatela i vari canali della laguna che la compongono. Ne approfitto per augurarti una felice e serena Pasqua a te ed a tutte le persone che ami e che ti sono vicine. Cosimo

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s