Qui a volé la croix d’or de cette petite peste ?

 ». Pâques approchait. Le lundi Saint, le bruit se répandit que les Autrichiens venaient d’entrer à Saint-Anthelme et que le mardi ils seraient là. Tout le monde était dans l’agitation. Les bourgeois emportaient dans leurs métairies ce qu’ils avaient de plus précieux, cachaient le linge, enterraient les bouteilles, l’argenterie et les bijoux. Beaucoup emmenaient leurs enfants dans la 🗻, sur des ânes, avec leurs livres de commerce. Et puis, dans la 🌃, un courrier annonça que la paix était signée. Le mercredi, tout le monde revint.

Projet Viens chez moi, j’habite chez une copine, Le couvent que voilà

Mettant à profit ce remue-ménage, Elmire Chagnat prit si bien son temps qu’elle accomplit le jeudi saint son atroce malice. Ces jours saints ! Les gros 💷 de prières, cet air changé, avec dans le jardin compartimenté de buis les premières touffes de primevères et d’hépatiques, la communauté toute à la chapelle, l’odeur de cette décoction jaune d’aromates pour les lavements de pieds… Et l’Office des ténèbres ! Derrière la grille, en ce noir solennel, chaque religieuse, dans sa stalle, tenant son lumignon, comme des êtres d’un autre monde… Le frisson qui vous passait par les cheveux… Sur le soir, donc, voilà Elmire qui commence son sabbat -. Ma croix d’or ! Ma croix d’or ! On m’a volé ma croix d’or !-. Il suffit. On va faire la visite. Celle qui aura la croix entre ses affaires sera mise hors du couvent-.  » Henri Pourrat (Gaspard des montagnes)

Une réflexion sur “Qui a volé la croix d’or de cette petite peste ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s