Flambée de violence artistique

 »-. L’actualité nationale maintenant. Nouvelle flambée de violence à Chichester, où un groupe de néo-surréalistes s’est réuni pour fêter le quatrième anniversaire de la légalisation du surréalisme. Sur place, comment ça se passe, là-bas ?-. Ça chauffe pas mal. Toute la journée, la police a tenté de séparer les deux factions. Mais elle a été dépassée par le nombre. Plusieurs centaines de Raphaélites ont encerclé le café où s’étaient retranchés près de cent néo-surréalistes. Les manifestants ont scandé des slogans de la Renaissance italienne, avant de lancer des pavés et des projectiles.

40x40cm  »Fleurose », vendu -son classicisme un peu suranné a séduit un acheteur, na !-

Violence il y avait eu à l’époque où le surréalisme était interdit, et violence il y avait maintenant que l’interdiction était levée. Le présentateur poursuivit la retransmission, il avait intercepté un policier qui escortait un jeune homme en costume du seizième siècle, le visage tatoué d’une fidèle reproduction de la ✋ de Dieu de la chapelle Sixtine.-. Pardon, Monsieur, comment répondrez-vous aux critiques qui vous accusés d’intolérance et de manque de respect vis-à-vis de toute forme de changement et d’expérimentation dans le domaine de l’art ?-. On nous reproche de semer la zizanie, mais moi, j’ai vu des tenants du Baroque, des Raphaélites, des Romantiques, et des Maniéristes. L’art classique se mobilise en masse contre ces minables freluquets qui se planquent derrière la notion de progrès. Ce n’est pas seulement…-. L’agent de police intervint et l’éloigna de force. Baissant la tête pour éviter une brique lancée à toute volée, le présentateur rendit l’antenne-. » Jasper Fforde (L’affaire Jane Eyre)

60x60cm  »En rose dans un vase bleu », vendu. -. Là aussi, opération séduction pour une oeuvre à l’opposé artistique, teintes vibrantes qui se chahutent, ambiance brouillée mais traits appuyés au 🔪 à PEINDRE. Na !-

Mon conseil. L’intolérance, avec malheureusement souvent flambée de violence en parallèle, frappe essentiellement ceux qui défendent, à tort ou à raison, et plus souvent à tort qu’à raison, des convictions personnelles fortes. On n’est jamais intolérant vis-à-vis de ce qui ne nous touche pas vraiment. De là à ce que l’intolérance débouche sur la violence, voire sur le 🔥 aux poubelles… Voilà bien un fossé qu’il faut se garder de franchir. Être artiste, n’est-ce pas aussi avoir de la compréhension pour les œuvres et la pensée des autres ? -. Dis, Christine, tu es tolérante, toi ? -. Non ! Na !

50x70cm  »le vélocipède à fleurs » – À la croisée des chemins, à bicyclette, entre classicisme et fantaisie… Na !-

Une réflexion sur “Flambée de violence artistique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s