Peindre, aimer, souffrir !

-. Dis, Christine, PEINDRE, est-ce aimer que de se raconter sur toile, laisser aller sa tête et sa ✋, savourer le résultat ? Ou, au contraire, est-ce souffrir que d’en regretter les erreurs et les occasions manquées, les fautes d’harmonie ou de perspective, l’absence de prise de risques ?-. C’est un peu des deux. Tantôt l’un, tantôt l’autre, et surtout les deux ensemble. PEINDRE, c’est d’abord s’aimer soi-même, puisqu’on se donne la parole. Et puis c’est s’effacer devant son tableau, constater qu’il n’est pas le chef-d’œuvre que l’on eût aimé produire. En souffrir, puis persister. Recommencer les mêmes erreurs, avec au ❤️ les mêmes espoirs. Bienvenue dans le club fermé des artistes-peintres, là où l’on est un peu mégalomane et un peu masochiste…

50x60cm  » Verte campagne », galerie La meilleure façon d’habiter -là, je vous donne à voir, n’est-ce pas ?-
40x50cm  »L’invincible Armada », galerie Laissez-moi vous conter la mer -et là, je vous donne à remonter le cours de l’Histoire, tous à vos 💷 !-

Ce n’est certes pas un discours à tenir aux apprentis-peintres, au risque de les voir abandonner la pratique de leur art avant même d’avoir débuté. Je me garde bien, à L’Atelier du Jeudi, de laisser paraître mes doutes et mes incertitudes… L’adhérent trouvera lui-même la réponse à ses questions, à supposer qu’il se pose la question. Mais il est vrai que PEINDRE, c’est souffrir. Mais vivre, n’est-ce point souffrir, ou risquer de souffrir à tous les moments importants de sa vie ?

60x60cm  »Insolence », galerie Chemins de spiritualité -Na !-
50x50cm  » Le 🏰 en Ecosse  » -avec Christine, on part à la chasse aux 👻…-

Mon conseil. -. Il est des jours où PEINDRE est une joie sans ☁️, un réconfort, une promesse. À nous les tableaux de fleurs, de ⛵, de 🐕 et de 🐈 ! Il est aussi des jours plus sombres, que les débutants découvriront bien assez tôt, où la souffrance rôde, où l’incertitude prend le dessus, où le doute retient le pinceau. Et c’est tant mieux, car, alors, on exprime sur la toile ce que l’on a au fond de l’âme. Alors le tableau nous ressemble. Réussi, on l’aime un peu. Raté, il nous fait beaucoup souffrir !

50x60cm  » Les toits rouges de Kiev ». -peint dans le 🔥 de l’action…-
30x40cm  » Autoportrait la reine de la barbouille » -Je t’aime… Moi non plus !-

Une réflexion sur “Peindre, aimer, souffrir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s