Les vitraux jaunes et bleus

Unique édifice religieux fondé à Parthenay à l’époque gothique, l’église des Cordeliers fut construite au 13ème siècle, au sein d’un couvent de Franciscains. Son mauvais entretien, les vicissitudes du temps et son désamour provoquent en 1961 l’effondrement de sa partie occidentale, l’édifice perd alors sa façade, et se trouve désormais privé de deux travées. Rachetée par la municipalité et classée monument historique en 1984, elle a fait l’objet d’une restauration dans les règles de l’art. Puis de nouveaux vitraux sont installés, résolument modernes, dûs au talent du vitrailliste Jean-Jacques Fanjat. Les verrières de l’église présentent un motif de tressage qui rappelle la corde ceinturant l’habit brun des moines franciscains. La couleur jaune évoque aussi la paille, sachant que, malmenée après la Révolution, l’église servit un temps… d’écurie et de magasin à fourrage pour les gendarmes. En complément, la couleur bleue rappelle le ciel, auquel tout un chacun aspire à accéder dans une autre vie…

Pourquoi raconter cette petite histoire de la grande histoire du pays de Gâtine, territoire aux ✋ des Anglais durant le Moyen-Âge ? Tout simplement parce que l’édifice, dûment restauré et muni de cimaises, qui n’est par ailleurs pas ouvert aux visiteurs, sert de lieu culturel pour les expositions. Et, il est bon de le noter en ces temps hautement mercantiles, on nous le prête gracieusement. Si j’écris NOUS, c’est parce L’Atelier du Jeudi dont je vous parle régulièrement dans ce blog y tient actuellement exposition. En ce lieu magique, c’est dire si nos œuvres, et notre travail, sont mis en valeur !

Un site magique, baigné d’une lumière jaune et bleue, pour accueillir nos quelques cent-cinquante tableaux en exposition

Mon conseil-. Voilà qui réchauffe le ❤️, que de savoir une municipalité soucieuse de procurer un site d’exception aux artistes-peintres locaux. Il est à noter que l’expérience se poursuit avec succès depuis plusieurs décennies. La ville eut le ❤️ à gauche, puis à droite, puis au centre, puis on mélangea les cartes, et rebelote… Mais, de quelque bord qu’ils fussent, les élus ont conservé, d’une mandature sur l’autre, cette politique chaleureuse d’accueil et de partage… Un exemple à suivre, n’est-ce pas, mesdames et messieurs qui vous piquez de nous gouverner !

Une réflexion sur “Les vitraux jaunes et bleus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s