L’estocade

 »-. Vers 1926, il se prépara à donner l’estocade. À partir de ce moment, les choses se précipitèrent. Il n’y avait plus de domestiques pour tenir la 🏡, on ne les aurait d’ailleurs pas distingués du reste des invités. Comme il n’y avait plus personne pour s’occuper du linge, chacun fut obligé de laver ses affaires… ce que personne ne voulut faire, évidemment. Plus de cuisiniers non plus, chacun dut se préparer un repas avec ce qui lui tombait sous la ✋, avec de moins en moins de choses, car les provisions de nourriture et de boissons n’avaient pas été renouvelées.

Projet 🎏 d’avril, La grande lessive de 🐟

Une épidémie de grippe s’abattit sur la 🏡 en 1927. Persuadé par les médecins qui se trouvaient dans la 🏡 que le brouillard de la vallée était nuisible à la santé, Belasco fit murer toutes les fenêtres. C’est à peu près à cette époque que le générateur principal, faute d’entretien, ne fonctionna plus qu’épisodiquement. La chaudière s’éteignit pendant l’hiver et personne ne se soucia de la rallumer, la 🏡 devint aussi froide qu’une glacière et treize personnes moururent de pneumonie. Les autres n’y prêtèrent aucune attention, ils touchèrent le fond, mutilations, meurtres, nécrophilie, cannibalisme, tout cela fut prouvé. -. Comment tout cela a-t-il fini ?-. Quand les parents d’un certain nombre d’invités forcèrent les portes de la 🏡, en novembre 1929, ils ne trouvèrent que des morts… vingt-sept cadavres. Mais pas le cadavre de Belasco. » Richard Matheson (La 🏡 des Damnés)

Une réflexion sur “L’estocade

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s