Arriver !

 »-. Mes deux jours à Saint-Jacques-de-Compostelle, je les passe en visites de monuments, balades dans les rues très animées du centre ville, et farniente dans le jardin public d’où la vue sur la cathédrale est superbe. À l’intérieur de cette dernière, d’énormes échafaudages gâchent la beauté de l’édifice, on ravalé pour cause de visite papale… Au milieu de la nef, deux jeux d’orgue se font face. L’ensemble fait penser à deux navires de guerre prêts au combat. Les tuyaux à l’horizontale semblent attendre le moment où la première salve sera tirée sur le vaisseau d’en face.

54x60cm  »En habit de cathédrale », galerie Chemins de spiritualité

Le maître-autel est une débauche de luxe, d’or et de pierres précieuses. Immense, plus de dix mètres de hauteur, il captive à lui seul l’attention. Pas étonnant qu’avec tante de faste, le pèlerin soit conquis par ce monument surchargé. C’est l’apothéose, après les souffrance du chemin, l’ultime récompense du pèlerin dévot. À la croisée du transept et de la nef, tout là-haut sous la voûte, une grosse poulie laisse descendre une imposante corde de chanvre jusqu’au pied d’une colonne. on y attache l’encensoir qui a pour nom botafumeiro. Un mètre cinquante de haut et quatre-vingt kilos de poids, une douzaine d’hommes sont nécessaires à la manœuvre de cet engin peu banal. Instrument du rituel liturgique, le moyen-âge lui attribuait un autre usage. Désinfecter l’édifice de l’odeur des pèlerins crasseux… » Guy Duffroy (Voyage avec mon âne sur les chemins de Compostelle)

Une réflexion sur “Arriver !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s