Du grain à moudre !

 »-. Gilbert rêvait. Il rêvait d’avoir un jour, perché sur la colline qui surplombait la ferme, un de ces étonnants moulins à vent dont s’enorgueillissaient quelques riches domaines traversés en cours de route. À leur sujet, Guillaume de Montonet qui, là encore, connaissait l’existence de ces merveilles, avait grommelé quelques imprécations. Puis, comme Gilbert s’était permis de s’extasier à nouveau à la vue d’un autre de ces gracieux et si modernes édifices ailés, le seigneur de Montonet l’avait rabroué vertement. -. Tudieu ! Tu t’imagines que nous allons vous laisser à tous le droit de moudre à votre guise, et gratis ! Et que va devenir mon propre moulin à eau ? Et qui me paiera la taxe sur la mouture si n’importe quel rustre a les mêmes droits que moi ? Que le 😈 emporte ces machines à vent et leur inventeur ! Tout ça est juste bon à nous ruiner !

50x50cm « Le moulin de Maître Cornille« , vendu

– C’est vrai-, avait acquiescé Gilbert, qui s’était bien gardé de dire le fond de sa pensée. À savoir qu’il ne voyait, lui, que des avantages à pouvoir se passer du moulin banal où chaque sac de grain était grevé de taxes ! Comme l’était d’ailleurs chaque miche de 🍞 cuite au four, banal lui-aussi, propriété du seigneur ! Alors, si grâce au vent, il pouvait au moins se passer du moulin, nul doute qu’il ne s’en priverait pas. Et tant pis si le seigneur y perdait nombre de livres par an, l’ensemble de son domaine lui en rapportait suffisamment… » Claude Michelet (Histoires des paysans de France)

 »

Une réflexion sur “Du grain à moudre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s