Extravagances au manoir du Cloux

 »-. Le manoir du Cloux était situé à moins de trois lieues de la paroisse de Mellin, mais aucun des villageois n’aurait osé y pénétrer, même pour suivre les offices, tant cette demeure s’avérait intimidante, avec ses bâtiments élevés et sa tour octogonale. Et surtout, d’Amboise jusqu’à Mellin, personne n’ignorait que ce manoir avait été racheté par la comtesse Louise de Savoie, la mère de l’actuel Roy de France, qui y avait élevé ses deux enfants, le futur François Premier, et sa sœur, la poétesse Marguerite d’Angoulême.

Projet Viens chez moi j’habite chez une copine

Depuis trois ans environ, un Italien extravagant s’y était installé, avec ses croquis, ses tableaux, ses sculptures et ses maquettes. Les gens d’Amboise et des environs le jugeaient quelque peu étrange, mais ils ne se répétaient ses caprices et ses colères qu’à voix basse. Car on insinuait, toujours à mi-voix, que cet Italien, prénommé Leonardo, était le protégé du Roy, qui l’avait fait venir de Toscane. Et installé dans ce manoir où lui-même avait grandi pour lui faire partager ses souvenirs, et l’aider à réaliser de très grandes ambitions. Néanmoins, malgré le prestige et les légendes qui entouraient le manoir du Cloux, il demeurait aisé d’y pénétrer… » Gérard Morel (Renaissance)

Une réflexion sur “Extravagances au manoir du Cloux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s